. Abécédaire illustré, interviews des chercheurs, les sites web à consulter, les expositions Huanchaquito est un petit port situé sur la côte péruvienne à proximité de  l’ancienne cité de Chan Chan près de Trujillo. C’est là qu’en août 2011, alors qu’ils abaissaient le niveau d’une petite dune de sable, des habitants ont mis au jour un curieux charnier. Aussitôt prévenu, l’archéologue péruvien Oscar Gabriel Prieto s’est rendu sur place pour constater que ce charnier mêlait, de place en place, les restes de jeunes individus à ceux de camélidés. A juger des tissus retrouvés parmi les ossements, il s’agissait d’un lieu d’offrande daté de 1000 ans environ et lié à la culture chimu. Délimitant un rectangle de fouille de 18 x 6 mètres, Oscar Gabriel Prieto sortira finalement - aidé par Nicolas Goepfert,  spécialiste en archéozoologie - et des étudiants de l’Université de Trujillo, les corps de 42 enfants et de 74 camélidés. Aujourd’hui encore, cette découverte exceptionnelle soulève nombre de questions.  Parmi ces dernières, les archéologues doivent expliquer le pourquoi des traces de découpe relevées sur les sternums des enfants et adolescents sacrifiés. 2011 : le curieux charnier        de Huanchaquito Pérou Pour en savoir plus... Nous avons récemment obtenu de plus amples informations sur cette  découverte.  Se reporter  à l’interview de Nicolas Geopfert dans le chapitre “Pour partir sur de bonnes bases !” sur la Home. Photo Nicolas Goepfert Photo Nicolas Goepfert Photo Nicolas Goepfert La découverte macabre en lisière de la dune de sable abaissée par les habitants de Huanchaquito Corps de camélidé. Une corde (encore en parfait état) est nouée autour de l’encolure de l’animal Les corps des individus sont mêlés à ceux des camélidés CLIQUEZ ICI