9 Ce col de céramique ne manque pas d’intriguer.         Il va falloir bien dégager ce périmètre...                                    A proximité de la céramique à libation - à l’effigie d’une tête de chouette (symbole de la mort) -,                                                      des restes d’offrandes calcinées confirment la présence d’une tombe...                                                Et, de fait, en creusant,                                                                                          Puis, un assemblage de roseaux                        apparaissent sous les briques de plus gros blocs...                                                                       et, plus bas, cinq madriers...  La tombe date du Mochica ancien (env. 1700 ans). Le “fardo funéraire apparaît à deux mètres de profondeur. Il est en bon état (fait plutôt rare) Des restes humains et des céramique  (offrandes) sont présentes à ses côtés. L’une de ces poteries représente une mère et son enfant devant un guérisseur Pas question d’ouvrir ce lourd “fardo” (100 kg) sans procéder à des radiographies. Surprises de taille : deux longues massues et des propulseurs sont enveloppés dans le “fardo”... avec le corps d’une femme d’une vingtaine d’années, petite (1,48 m) et déjà mère... Abécédaire illustré, interviewes des chercheurs, les sites web à consulter, les expositions... (suite)